L’architecture adaptative a un impact à la Triennale 2023 de Sharjah

En collaboration avec des professionnels dont les discours architecturaux s’alignent sur le thème, l’exposition rassemble des personnalités multidisciplinaires de renommée mondiale, attirant ainsi l’attention sur la Triennale d’architecture 2023 qui se déroulera jusqu’en mars 2024.

S’étendant sur cinq sites principaux, dont l’école Al Qasimiyah, l’ancien marché et abattoir d’Al Jubail, la zone industrielle 5, le centre commercial de Sharjah et Al Madam, la triennale présente des installations intégrées de manière transparente dans leurs lieux respectifs, soulevant la question de ce que cela signifie d’être local dans un monde globalisé. L’intention des commissaires est de donner de l’importance au contexte local et à la nécessité d’aller au-delà d’une approche monoculturelle globale de l’urbanisme et de l’architecture.

L’une des contributions exceptionnelles à la Triennale d’architecture de Sharjah 2023 est celle de Cave_bureau, le cabinet d’architectes et de chercheurs basé à Nairobi, qui a développé sa neuvième édition de la série de recherches Anthropocene Museum. Située dans l’ancien abattoir de Sharjah, l’intervention est centrée sur les animaux consommés dans la ville, souvent sans tenir compte de leur origine ou de la manière dont ils sont traités.

Parmi les participants notables figurent DAAR – Sandi Hilal & Alessandro Petti, lauréats du Lion d’or de la meilleure participation à la Biennale de Venise 2023, Olalekan Jeyifous, récompensé par le Lion d’argent des jeunes participants prometteurs à l’Exposition internationale, l’architecte à l’origine du futur musée de la route de l’encens à Al Ula et des portes d’entrée « Mashrabiya » de l’Expo 2020 de Dubaï, Sumaya Dabbagh, directrice de Dabbagh Architects, nominée pour le prix Aga Khan en 2018, entre autres.

Articles Liés

NEWSLETTER HEBDOMADAIRE !

Radar

Nos meilleures idées, actualités, tendances, et des pensées.

PT / ENG

+